Né le 22 septembre 1941 à Saint-Hilaire-sur-Helpe, près d'Avesnes-sur-helpe, arrivé à Floyon en avril 1943, mes parents quittant une ferme de 7 hectares de Saint-Hilaire pour une ferme de 16 hectares sur Floyon, je suis le 7ème enfants, tous suivant la charrette de déménagement les sabots à la main, on préférait marcher pieds nus.

Puis après une carrière cycliste de 1959 à 1968,il se consacre à partir de 1969 à divers métiers (commerçant, manœuvre, conducteur d'engins, fraiseur, tourneur, ajusteur, employé de banque, agent technique),avant de se lancer dans les affaires, en 1976 en vendant tout ce qu'il possédait. Avec dès le départ un succès rapide, il crée une société de maintenance (SNET), puis une société de nettoyage (NTI).
C'est en 1978 que Michel PRISSETTE rachète pour un franc symbolique l'entreprise de mécanique générale VAUDRION, alors en difficulté, comptait trois salariés. Sa stratégie est de constituer prudemment, les premières années, un capital lui permettant de faire face à d'éventuels retournements.
Implantée en 1983 à Ferrière la Grande sur 15 000 m² , l'entreprise n'a cessé, au fil des années, de croître, connaissant diverses extensions, et d'asseoir ses positions vis-à-vis des donneurs d'ordres.
En 1995, l'entreprise ouvre une agence dans le Doubs, puis e n 1999, dans les Yvelines, pour répondre aux besoins des constructeurs automobiles. En 2000, elle prend le contrôle d'une filiale spécialisée dans les études.
N'ayant de cesse de développer l'entreprise, Michel PRISSETTE crée, en 2000, un atelier de métrologie particulièrement performant, portant, de ce fait, la surface des ateliers de 3000 à 3700m².
En 2001, date à laquelle elle a été cédée au groupe SEGULA, l'entreprise, spécialisée dans la conception et la réalisation de process automobiles, compte près de 300 salariés, et réalise 23 millions d'euros de chiffres d'affaires ( contre 3,2 millions d'euros en 1986), bénéficiant d'un savoir-faire et d 'un renom incontestables dans le monde de l'industrie, notamment automobile.
C'est dire la réussite éclatante de cet homme qui, en s'appuyant sur ses grandes qualités d'entrepreneur, sur son sens développé des affaires et sur sa vision anticipatrice, a su bâtir une solide entreprise, disposant de filiales spécialisées, et dont le rayonnement s'étend aux plans national et international.
L'intégration au groupe SEGULA a offert à VAUDRION les moyens d'un développement rapide, notamment auprès des donneurs d'ordres et a contribué à accroître le nombre d'emplois.
Parti de rien, autodidacte, Michel PRISSETTE est l'exemple type du battant qui va de l'avant, évolue et progresse en permanence, concentre tous ses moyens et sa volonté dans la poursuite du but qu'il s'est fixé. Perfectionniste, sachant convaincre, il a toute les qualités d'un manager.
Son passé de sportif y est certainement pour beaucoup dans son désir d'aller toujours plus loin et dans se capacité à mobiliser les équipes.
En effet, sa pratique de la compétition, d'abord dans la course à pied, puis dans le cyclisme en dit long. A 16ans, il obtient le titre de champion du Nord de cross. De 17 à 27 ans, il remporte 160 victoires cyclistes, dont 3 fois le Grand Prix des Marbriers. Il est 6éme au championnat de France amateur en 1962, champion des Flandres en 1964, finit 4éme d'une étape du circuit des provençales (devenu le Dauphiné-libéré) derrière Anquetil et Poulidor... La passion du sport ne l'a jamais quitté. C'est pourquoi, indépendamment de ses activités professionnelles, il a mis ses talents au service de la collectivité en assurant la présidence du Vélo-club de Maubeuge en 1978, puis du club de football de Maubeuge, L'USM, en 2000, en déployant tous ses efforts pour permettre au club de progresser.
Son acharnement et son dynamisme font de lui un entrepreneur dans de multiples activités; il se lance d'ailleurs tout récemment dans la reprise d'une société en restructuration employant quelque 70 personnes, les Tôles perforées de la Sambre à Maubeuge. Par cet engagement et les objectifs de croissance qu'il se fixe, il contribue ainsi à la pérennité de l'activité économique et des emplois de cet établissement. Et d'autres perspectives sont à venir, telles le développement de l'usine numérique.
Dévoué fidèlement à l'institution consulaire en sa qualité de membre titulaire de la CCI d'Avesnes depuis plus de dix ans, il s'investit pleinement dans les différents mandats qui lui sont confiés,notamment en qualité de Trésorier-adjoint de la CCI, et Président de la Commission « Aménagement-Infrastuctures », attentif à promouvoir les équipements nécessaires à la desserte des entreprises et à l'ouverture de la Sambre-Avesnois.



Cordialement,
Michel Prissette